Trent Robinson est déjà dans le match

Trent Robinson aborde le choc de samedi avec son habituelle sérénité, tout en étant persuadé que ses joueurs le disputeront avec une motivation maximale.
Le point avec le coach des Dragons, à quelques heures du match de l'année au stade Gilbert-Brutus.

SA A BON DOS

"La crainte concernant Setaimata Sa est dissipée. Il souffre en fait d'un mal chronique du dos, depuis déjà plusieurs années, et la douleur parfois se réveille."

VACCARI DE RETOUR

Trent Robinson a tranché : Fred Vaccari succède à Vincent Duport sur une aile.
"Le choix entre les deux tient compte des deux dernières prestations de Vincent. Il a éprouvé des difficultés, au niveau de son placement. A sa décharge, il est plus un centre qu'un ailier, à la différence de Frédéric, naturellement à l'aise sur un côté de l'attaque. Et puis son dernier match remonte à cinq semaines, contre St Helens, et depuis il fait preuve d'un excellent esprit aux entraînements."

LA CHEVILLE DE BAITIERI

"Il n'a repris l'entraînement collectif que ce vendredi après-midi, mais il ne devrait pas être handicapé par son entorse à la cheville (ndlrl : il a joué les 25 premières minutes du match, à Hull, avant de se blesser, et il passera une autre échographie lundi en fin d'après-midi). Ce n'est pas comme s'il avait été arrêté plusieurs semaines. Là, il est dans la cadence de la compétition, et il jouera. Tant mieux, car c'est le genre de combattant dont on a besoin dans un match qui s'annonce physiquement très intense."

LES RENTRÉES DE MENZIES ET FAKIR

"Ils auraient presque pu jouer la semaine passée à Hull, même si leurs blessures n'étaient pas anodines (doigt fracturé pour l'Australien, déchirure aux ischio-jambiers pour le Français), et s'il s'était agit par exemple du dernier match de la saison, je pense que je les aurais alignés vendredi dernier. Mais priorité a été logiquement donnée aux 17 de l'effectif qui étaient prêts à 100%."

LA CHALEUR

Le thermomètre devait dépasser largement le cap des 30 degrés, samedi en d'après-midi.
"Ce n'est agréable pour personne de jouer par une grosse chaleur, mais nous avons, ici, l'habitude de nous entraîner dans ces conditions, contrairement aux Anglais. La température constituera donc un léger désavantage pour Warrington."

LES ABSENCES CÔTÉ ANGLAIS

"Quand je vois la liste des 19 Wolves, je ne me fais aucun souci pour eux, malgré les absences de plusieurs cadres. Nous mêmes avions gagné voici plusieurs mois à Warrington alors que nous n'étions pas au complet, et que nous avions rapidement perdu Clint Greenshields. Et puis, d'une part Warrington est à la lutte avec Wigan (ndlrl : les Wolves reçoivent les Warriors le dimanche 4 septembre) pour la première place du classement, et de l'autre les Wolves viennent ici animés d'un réel esprit de revanche, après notre victoire du match aller. Je ne sais pas si nous gagnerons, mais ce dont je suis sûr c'est que le combat sera énorme, et qu'au niveau de l'attitude, Warrington sera au top."

L'ÉTAT D'ESPRIT

"Il a fallu aux Dragons digérer l'échec de Hull vendredi dernier, et je suis satisfait de la manière dont ils ont réfléchi, cette semaine, à ce qui s'est passé au KC Stadium. On peut s'attendre à un duel de la même intensité que celui qui nous avait opposés à Wigan, à Montpellier. J'ai confiance dans le comportement qu'ils auront, car nous possédons beaucoup d'éléments forts mentalement, qui savent se surpasser dans les matchs de haut niveau."