Plus de grimaces que de sourires chez les Dragons

SOURIRES

CHRIS WALKER
A peu joué, mais bien. Sorti définitivement sur blessure à la demi-heure de jeu, il avait jusque-là montré quelques facettes de son talent.
FRÉDÉRIC VACCARI
A confirmé son match plein du samedi précédent devant Leeds. De la hargne, du culot, des jambes, et un essai en prime. Des progrès à faire en défense.
DIMITRI PELO
Une fois encore très combatif. D'abord ailier, il a succédé à Walker à l'arrière.
JÉRÔME GUISSET
Un match propre, comme à son habitude.
DALLAS JOHNSON
Efficace en défense, il a en plus tout tenté en attaque. En vain, cependant.
SÉBASTIEN MARTINS
Lancé, il déménage. Arrêté, il parvient encore à avancer quelque peu. Est devenu constant dans l'effort, avec le temps. A l'origine de l'essai marqué par Bell, grâce à une saisissante percée.
TONY GIGOT
Mériterait d'évoluer à l'ouverture, associé à Bosc, voire à McGuire en déplaçant Bosc à l'arrière en cas d'absence de Walker. A un poste, celui de talonneur, où il n'est pas forcément le plus à l'aise, a réussi à se signaler fréquemment à son avantage, et à friser l'essai, à la 50è. Un talent qui devrait se bonifier, avec le temps.

GRIMACES

STEVEN BELL
Décevant, une fois de plus. Surtout au centre, un poste exigeant plus de dextérité qu'il n'en a, ballon en mains.
JEAN-PHILIPPE BAILE
A paru manqué de rythme, en raison d'une longue absence. Il lui faut être à son maximum pour se rendre utile au centre. Emporté par son élan, il a servi... Menzies sur un plateau, à un quart d'heure de la fin, pour l'avant-dernier essai des Bulls. Serait plus à l'aise en troisième ligne (Johnson aurait pu évoluer en deuxième ligne, et Sa au centre) ou au talonnage.
CASEY MCGUIRE
A parfois éclairé le jeu en début de rencontre, et n'a pas donné sa part aux chiens en défense. Pas assez régulier à l'ouverture, et plus efficace au talonnage.
THOMAS BOSC
Comme McGuire, n'a pas pesé sur le jeu dans ses coups de pied de déplacement. Moins en vue que devant Leeds une semaine plus tôt.
DAVID FERRIOL
Pas grand-chose à redire sur sa production, son engagement n'étant pas en cause, mais s'est heurté à un mur épais, en face.
KANE BENTLEY
A essayé, mais a rarement réussi. Volontaire en défense, il serait bien inspiré de lever davantage la tête en attaque.
DANE CARLAW
Il s'est battu, mais sans réussite. Sauf sur l'essai de Bell, en qualité d'ultime relayeur.
SETAMAITA SA
Un deuxième ligne, çà ? A manqué de discernement au moment de faire la passe. Aurait fait probablement mieux que Bell, au centre.
GRÉGORY MOUNIS
L'opiniâtreté ne fait pas tout, même si elle lui a permis d'inscrire un essai. Un peu moins visible que d'ordinaire.
RÉMY CASTY
A peu joué (vingt minutes), d'où sans doute son énervement quand on l'a prié de quitter le terrain, en seconde période, alors qu'il était revenu en jeu seulement dix minutes plus tôt. Moins percutant que d'habitude.

A BRADFORD, le pilier et capitaine Andy Lynch a payé d'exemple de bout en bout, Matt Orford a été très remuant à la mêlée, Rikki Sheriffe a sorti son colt sur l'aile droite (trois essais), Jamie Langley a usé la défense locale, et le vétéran Steve Menzies s'est montré décisif dans trois esais de son équipe, sans compter le sien. Surtout, personne n'a été en retrait.

Commentaires

Dragons-Bradford

Quelle bonne analyse poste par poste,
J'ajouterai que les 3/4, rarement brillants en attaque, compensent par de trop nombreuses prises de balles au ras du tenu et gagnent en moyenne 1,50 m après des courses en travers : voir Bell, Vaccari ou Sa s'attirant les foudres du public et se "cramant" pour d'hypothétiques sprint pour lesquels ils n'ont plus de cannes soit pour percer soit le plus souvent pour essayer de rattraper un adversaire qui est peut-être plus rapide mais qui le plus souvent a su se préserver pour ces longues courses qui demandent de la fraîcheur.
Tiens, en parlant fraîcheur, combien de fois ai-je entendu que les Anglais souffriraient de la chaleur !!
qu'est-ce que cela aurait été s'il avait fait froid Tongue Tongue
Par moment on a l'impression de voir 12 piliers et 1 arrière......
Martins pratiquement est le seul à dégager les bras après l'impact et la progression ce qui surprend la défense et amène l'essai de Bell. D'autres le font, mais à contre-temps (une fois stoppés) ce qui facilite les (trop) nombreuses interceptions qui vont en dame, comme si on avait besoin de ça !!
J'espère qu'aux retours des blessés le coach mettra les joueurs à leur poste car on ne peut que provisoirement mettre des avants en 3/4 pour pallier les absences, mais sur du long terme c'est dommageable pour l'équipe.
On voit ces valeureux mais inexpérimentés "bourrins" se prendre des "cadrages-débord" d'école par leurs vis-à-vis qui ont tôt fait de trouver la faille.
Quand en plus les ailiers vont plaquer les centres qui ne demandent que ça, ce sont les grands boulevards qui s'ouvrent mais pas pour y flâner........pour ajouter 6 pts au compteur.
Bon, gardons espoir Smile Smile Smile

Portrait de Herve GIRETTE

Chris Walker licencié !

L'information est pour l'heure tenue secrète, mais il ne fait cependant aucun doute que l'arrière australien des Dragons Catalans, Chris Walker, fera l'objet dans les prochains jours d'une procédure de licenciement pour faute professionnelle. Le club lui reproche en effet un comportement nuisant à l'image des Dragons, hors des terrains, et ce à plusieurs reprises. La sanction interviendrait au plus tôt mardi, au plus tard jeudi.
Du coup, les Dragons, qui ne récupéreront pas Clint Greenshields avant deux mois, et qui ont déjà enregistré le départ en cours de saison d'Adam Mogg, se retrouveront privés d'un troisième joueur de leur effectif, dimanche prochain à 15h, au stade Gilbert-Brutus, pour la venue de Salford en 1/16è de finale de la Coupe d'Angleterre.

Portrait de Herve GIRETTE

Rien de fait concernant Walker

Notre source, que l'on était pourtant en droit de qualifier de sûre, était-elle tarie ? Toujours est-il que le directeur des Dragons, Christophe Jouffret, nous a assuré que Chris Walker ne sera pas licencié, contrairement à ce que nous avions indiqué. Dont acte.
On lui reprocherait certes, en haut lieu, son indiscipline hors des terrains, mais pour l'heure le club ne souhaite pas s'exprimer sur le sujet. L'affaire en serait actuellement au stade de l'enquête interne, concernant le comportement de l'attaquant des Dragons. Un joueur par ailleurs irréprochable, sur le terrain, malgré sa sortie prématurée, samedi au stade Aimé-Giral, face à Bradford, après semble-t-il avoir été "sonné".

Portrait de Herve GIRETTE

Walker puni par les Dragons

Chris Walker a été mis à pied par les Dragons pour des raisons disciplinaires, jusqu’au mardi 20 avril. Il réintègrera le groupe le lendemain. Jusque-là, i est ainsi écarté des entrainements et du match de Cup contre Salford, dimanche au stade Gilbert-Brutus.
Il est le quatrième joueur de Super League à être suspendu temporairement par son club, depuis le coup d'envoi de la saison, après Jordan Tansey (Hull FC) en février, puis Joe Westerman et Rangi Chase (Castleford) la semaine passée.

salut hervé

Smile ce petit mot pour te saluer.
Alain Guéry

Portrait de Herve GIRETTE

L'aile et la plume

Bienvenue à treize66, ancien ailier ou deuxième ligne de combat, l'humour à fleur de lèvres, et une belle plume au service du rugby à XIII.