Les étoiles de sportchoc

Les Dragons cherchent décidément leur second souffle, après avoir rayonné au coeur de la saison. Le constat est cruel : les joueurs sont moins percutants devant, vont moins vite partout, et accumulent les fautes de mains. Il ne faut pas chercher ailleurs les raisons d'un revers (28-30) qui aurait pu cependant se transformer en victoire, la réussite, autant que l'adresse et le réalisme, n'ayant pas été au rendez-vous. Un poil trop aimable pour les Robins, l'arbitrage a également joué un rôle néfaste, mais force est de reconnaitre que Hull KR, sublimé par un Dobson au sommet de son art, a été plus constant dans l'effort qu'un adversaire resté dans ses starting-blocks jusqu'aux alentours de la 20è minute de jeu, et pas suffisamment efficace lors de ses temps forts.

Clint GREENSHIELDS ****
Frise l'essai une fois inscrit le premier de Welham. Un essai refusé par l'arbitre vidéo un peu plus tard. A deux doigts de marquer sur une passe au pied de Dureau (29è). Une autre occasion envolée à la 47è, suite à un astucieux petit coup de pied lobé de Dureau. Royal pour déclencher une longue échappée avec l'apport de Menzies (68è). Hyper actif de bout en bout.

Damien BLANCH ***
Saignant en attaque, effacé en défense. Mystifié par Craig Hall sur l'essai anglais de la 55è.

Jean-Philippe BAILE ***
Perd un ballon à deux mètres du bonheur juste avant d'inscrire le deuxième essai des siens. Ne peut contrôler la balle sur la libération de Sa (33è). A manqué globalement de lucidité, en dépit d'une indéniable bonne volonté.

Daryl MILLARD ****
Un essai énergique à la 44è minute. Un autre, celui d'un fol espoir, né d'une passe au pied de Dureau (72è). Un match utile.

Frédéric VACCARI ***
Toujours le même esprit de décision. Trompé par Latus sur l'essai anglais de la 36è minute. Frôle la conclusion à trois minutes de la sirène.

Steve MENZIES ***
A semblé souffrir de la chaleur. Blessé sans gravité à l'oeil gauche à la 34è. Son entente avec Dureau n'a pas eu l'effet escompté. Echoue en force à la 31è. Récupère un ballon sur plaquage à la 37è. Commet un en avant (52è). Une libération semant le danger dans la défense adverse, à cinq minutes de la fin.

Scott DUREAU ****
Bien plus de bon que de mauvais, mais sa passe au pied fait le bonheur de… Welham, qui porte le score à 24-10 au moment de rentrer une première fois aux vestiaires. Une passe, à la main cette fois, à l'adversaire (18è). Poursuit le mouvement initié par Baitieri, sur 25 mètres, à la 26è. Une passe au pied en touche à deux minutes de la pause. "Cravaté" alors que le chemin de l'essai était ouvert (42è), en cueillant un superbe service de Mounis. Une transformation réussie depuis le bord de la touche (44è). Génial sur l'essai collectif de Raguin. Offre deux essais au pied (Sa en première mi-temps, Millard en seconde). Etincelant pour Mounis qui aplatit sur le dos dans l'en but des Robins, au coeur de la période initiale. Une passe au pied pour les bras adverses (50è).

David FERRIOL ***
Son implication n'est pas en cause, sa force de pénétration, si. Un offload à la 7è minute. Tout prêt de conclure quand son équipe est menée 14 à 0. On l'a connu plus fringant, même s'il continue de peser sur les défenses adverses.

Ian HENDERSON ***
A perdu un peu de sa superbe. Une faute bête à la 65è. Bon en défense.

Rémi CASTY ***
Des efforts, mais par à-coups. Perd un ballon à l'entame.

Setaimata SA ****
Un des Dragons les plus constants dans l'effort. Un en avant à la 7è minute. Un essai plein d'à propos à la réception du ballon, au milieu de trois défenseurs.

Sébastien RAGUIN ***
En deçà de ses possibilités. Marque un essai en bout de ligne, au terme d'une action collective de talent.

Grégory MOUNIS ***
Courageux mais pas suffisamment productif. Perd un ballon sur la fin en tentant de le libérer.

Jamal FAKIR ****
Du peps à chaque fois qu'il est entré en jeu. A la hauteur.

Lopini PAEA ****
Même constat que "Jaja". Elu "joueur du match." Une chouette libération à la 32è.

Jason BAITIERI ****
C'était décidément le jour des remplaçants sur la feuille de match. Toujours percutant, et infatigable.

Eloi PÉLISSIER ****
S'échappe pour inscrire un essai refusé sans l'aide de la vidéo (40è). Echec en force (44è), Millard marquant sur le tenu suivant. Aurait mérité un peu plus de temps de jeu, tant il possède l'art de déstabiliser une défense.