Le Stade Français maintenu sans Laporte ni Guazzini

La Direction Nationale d’Aide et de Contrôle de la Ligue Nationale de Rugby a autorisé le Stade Français à évoluer en Top 14 la saison prochaine.
Le verdict a été rendu après cinq heures de réunion, le plan de relance présenté par les frères Savare (Oberthur Technologies) à la tête d'un pool d'investisseurs, après le raté de la FACEM, ayant convaincu le gendarme financier.
Bernard Laporte serait écarté de la nouvelle organisation du Stade Français, qui aura un nouveau président en la personne de Thomas Savare, fils du président d’Oberthur Technologies, Jean-Pierre Savare, 46è fortune de France. Max Guazzini, après 19 ans de gouvernance, cède donc la place.

Ce dernier s'est exprimé le premier à la sortie de l'audience : « On va ressortir beaucoup plus forts. Je suis très ému après dix-neuf passés à la tête de ce club. Je serais un menteur si je disais que je n'étais pas ému. Mais l'important, c'était le Stade français. Pas ma personne. Le club est plus important que moi. » Il a aussi eu une pensée pour Bernard Laporte, à l'origine du premier plan de relance qui a échoué, et évincé de celui présenté ce lundi : « Je remercie Bernard qui nous a beaucoup aidé. J’ai une pensée pour lui, je ne l’oublie pas, il s’est fourvoyé avec une bande d’escrocs, mais je n’oublie pas ce qu’il a fait. »
A noter que Thomas Savare a déjà proposé à son prédécesseur, Max Guazzini, de devenir président d'honneur.