L'avenir du rugby à XIII à la télé passe-t-il par Orange ?

19 posts / 0 new
Dernière contribution
Portrait de Herve GIRETTE
Herve GIRETTE
Non connecté
Depuis : 24/09/2009
L'avenir du rugby à XIII à la télé passe-t-il par Orange ?

Nouvelle chaîne sportive sur la TNT

Le CNOSF plaide depuis l'automne 2009 pour la création d'une nouvelle chaîne sportive sur la télé numérique terrestre. Si elle venait à naître, cette chaîne serait dédiée à des sports bénéficiant rarement d'une couverture médiatique. Comme le rugby à XIII, par exemple ?
Pour sa part, le Conseil supérieur de l'Audiovisuel a d'ores et déjà émis un avis favorable, et lancera probablement un appel d'offres, en 2010.
Une opportunité pour le XIII ?

damien
Non connecté
Depuis : 08/04/2011
orange

pour moi, Orange est le meilleur confinement pour le xiii que l'on aurait espéré.

En effet, certes Orange verse un forfait droit Tv qui permet à la fédé d'éviter les frais de prod comme avec sport+.

Seulement, avec un sport + rémunéré, la fédé était cliente et donc pouvait exiger.

Avec Orange, ce n'est pas la cas ou du moins la fédé a été trop laxiste dans l'élaboration du contrat. Exemple: diffusion des Dràcs à 07h00 le matin????

Ainsi, sans crier au complot, je me demande s'il n'y a pas un petit conflit d'intérêt entre un Orange souhaitant diffusé du 13 et Orange sponsor N°1 du Top 14????

Peut-être ceci serait le cout à payer pour confidentialiser notre discipline????

Bon le bon côté c'est que l'on passe à la TV. Sad(

casa66430
Non connecté
Depuis : 05/04/2010
Un voeux de chimère...

Le CSA étudie bien une proposition de projet d'une chaîne en TNT nationale dédiée au sport. Malheureusement, elle est promise à la Ligue Nationale de Football. En revanche, il serait judicieux de continuer à collaborer avec Direct8 car elle appartient à Mr Bolloré, grand ami et pourvoyeur de yachts à notre cher Président.

louloupascal
Non connecté
Depuis : 15/08/2010
une fenêtre médiatique moins anonyme !!

C'est sur que ce n'est pas avec Orange TV que le XIII va augmenter sa couverture médiatique !!!

Quel néophyte du rugby à XIII prendrait un abonnement à Orange TV pour regarder les matchs.

Moi même qui ai pratiqué ce sport en tout et pour tout 1 fois dans ma vie, je me vois mal prendre un abonnement.

Par contre si le Xlll se retrouvait sur un bouquet de chaines gratuites ou payantes comme au début sur SPORT +, il est sur que je regarderai les matchs. Encore mieux sur la TNT. Un passionné de sport s'intéresse à tout les sport, je me régale en regardant EUROSPORT 2 par exemple qui passe des sports peu médiatiques.

Il est important pour le développement du rugby à XIII qu'il trouve enfin une fenêtre médiatique un peu moins anonyme.

Et puis en terme de communication, ce n'est pas en faisant du tapage sur un match FRANCE - ANGLETERRE à Paris ou tu prends 80 points que tu vas rallier du monde autours de ce sport.

Portrait de Herve GIRETTE
Herve GIRETTE
Non connecté
Depuis : 24/09/2009
Orange Sport repris par des Américains ?

L'avenir de la chaîne sportive d'Orange est toujours incertain, si l'on en croit cet article publié dans le dernier numéro de l'hebdomadaire Le Point :
"Selon nos informations, la chaîne américaine ESPN est en discussions avec France Télécom afin d'examiner le dossier de la chaîne Orange Sports TV. ESPN (qui appartient au groupe Disney) et Orange n'en seraient qu'aux premiers pourparlers si bien qu'à ce stade, les contours d'un accord (fusion, alliance, cession...) ne sont pas encore arrêtés.

Stéphane Richard, pdg d'Orange, tente de solder le passif de cette chaîne coûteuse dont le portefeuille d'abonnés (340.000) est loin de couvrir ses frais. Après avoir tenté de vendre Orange Sports TV à la Ligue de football professionnel (LFP), Orange espère beaucoup de l'intérêt que l'américain ESPN a manifesté pour la chaîne. Toujours selon un proche du dossier, ESPN ne souhaite pas pour autant concurrencer frontalement Canal+. La filiale de Disney (donc d'Apple) entend s'assurer que Canal+ est dans de bonnes dispositions à son égard.

Eurosport pas intéressée

Par ailleurs, Orange est toujours en négociations avec Canal+ pour la reprise de ses chaînes Orange Cinéma Séries. Canal+ étudie rigoureusement la valorisation exacte de ses actifs et évalue les engagements de production pris par Orange Cinéma Séries vis-à-vis de l'industrie cinématographique.

La reprise éventuelle d'Orange Sports TV par ESPN n'inquiète pas son concurrent direct Eurosport (groupe TF1). "Une mauvaise affaire reste une mauvaise affaire", estime-t-on chez TF1... C'est le positionnement d'une chaîne sportive secondaire qui semble poser un problème de marché : les droits sportifs des évènements de deuxième ordre sont encore trop chers par rapport à l'attractivité qu'elle suscite chez les amateurs de sport. Au Royaume-Uni, la faillite du bouquet satellite irlandais Setenta, en juin 2009, après trois ans de bataille contre le géant BSkyB (Murdoch), équivalent de Canal+, a créé un précédent qui n'incite pas à l'optimisme. En Grande-Bretagne, ESPN a repris les droits TV de Setenta, en juin 2009, sur le foot anglais".

Portrait de Herve GIRETTE
Herve GIRETTE
Non connecté
Depuis : 24/09/2009
By by Orange Sports !

Cet article de l'hebdomadaire L'Express alimente le débat...

C'est acté: Orange va se retirer de la télévision. Le groupe présidé par Stéphane Richard va céder à Canal+ la totalité de ses chaînes cinéma, lequelles devraient intégrer TPS Star. C'est ainsi que l'ancienne chaîne vitrine de TPS va devenir l'un des nouveaux piliers du développement du groupe présidé par Bertrand Méheut. C'est Rodolphe Belmer, patron de Canal+ France, qui va développer cette stratégie. Quant à Orange Sport, elle devrait continuer à exister jusqu'à l'expiration des accords qui la lient à la Ligue de football professionnel. Et disparaîtra, en 2012, une fois ces liens expirés.

sadun
Non connecté
Depuis : 26/11/2009
grande presse nationale et Dragons

Smile Faire connaître le rugby à 13 en France passe par des articles positifs dans la grande presse nationale. Actuellement la locomotive de ce rugby si exigeant n'est pas l'équipe de France ni son championnat semi pro. Sans enlever du mérite et de la qualité à ces derniers, force est de constater que les Dragons Catalans constituent l'actuel et unique ambassadeur de ce sport en France.
Sportchoc qui ignore les frontières et les diktats de l'audience et des groupes d'influence permet d'éclairer ce sport et de le mettre en avant.
Mais comment attirer la grande presse?
Les Dragons jouent dans un championnat anlo saxon dépassant le cadre étroit du sud de la France.
En cinq ans, ils ont conquis un public au stade, et remporter de belles satisfactions sportives: une finale de Cup perdue, des plays offs, une demi finale de championnat perdue en 2009, et une demi finale de Cup perdue en 2010. C'est élogieux.
Le grand paradoxe du système médiatique français fait que ce club est désormais plus connu en Australie, Nouvelle Zélande, Angleterre qu'en France... Certains sponsorts d'ailleurs misent sur ce club pour exporter leur image. Il est évident que quand, les Dragons Catalans gagnent, c'est la France qui gagne. Mais la presse française serait elle trop conservatrice? Il est évident que l'audience se contruit à partir d'une exposition médiatique régulière...
Nos dirigeants manquent ils de bonnes stratégies? Loin de moi l'idée de les critiquer...
Alors que faire?
Il est sûr qu'avec un éclairage médiatique supérieur de la grande presse française, Brutus aurait vite fait de sonner "sold out"... Peut être que le nouveau Brutus plus spacieux dans ses loges y contribuera. Sur la pelouse, une équipe qui gagne aidera le club a convaincre nos réticents journalistes...
Des idées à trouver, pour innover, et s'inspirer d'autres disciplines reines dans l'art de créer et de vendre leur évènement. Smile

aficionado
Non connecté
Depuis : 15/08/2010
VISIBILITE MEDIATIQUE

Je ne suis pas un puriste du treize , mais un amoureux du sport . Pour moi pour que le rugby à treize soit plus visible médiatiquement il manque un deuxième club de l'hexagone dans le championnat super ligue . Ce pourrait être TOULOUSE , MARSEILLE , PARIS... Et je pense aussi qu'il faut du temps et des résultats aux Dragons Catalans pour faire venir les médias . Sportivement vôtre . Salutations .

Portrait de Herve GIRETTE
Herve GIRETTE
Non connecté
Depuis : 24/09/2009
Orange change son fusil d'épaule

La stratégie de partenariats de l'opérateur Orange commence à se mettre en place. L'exclusivité des contenus appartiendra prochainement au passé.
La nouvelle stratégie de contenus d'Orange se dévoile de plus en plus. Après le partenariat avec Deezer, les rumeurs autour d'accord dans la télévision semblent aujourd'hui se confirmer.
Le modèle de contenus exclusifs diffusés sur des chaines dédiées pourrait en effet bientôt être un lointain souvenir. Rappelons que le groupe a plusieurs fois expliqué sa nouvelle position.
"Il y a tout lieu d'être fiers de ce qui a été accompli : en deux ans les chaines Orange ont trouvé leur public (près de 800 000 abonnés) et crée un nouveau traitement éditorial dans la télévision, grâce à l'enrichissement des programmes qu'offrent nos réseaux. Cela dit, ce modèle n'a pas vraiment permis de conquérir de nouveaux abonnés à la télévision sur ADSL. En outre, il devient de plus en plus difficile de réserver nos chaines à nos seuls abonnés, nous avons donc décidé de réexaminer l'engagement d'Orange dans les contenus", expliquait il y a peu, Christine Albanel, responsable de la communication de l'opérateur.

POSSIBLE ARRIVÉE DE SKY EN FRANCE

Selon plusieurs sources, dont le Figaro, des discussions intenses ont lieu avec Canal+, dans le but de fusionner Orange Cinéma Séries avec TPS Star, filiale du groupe Canal +.

La nouvelle entité serait détenue à parité par les deux groupes et constituerait une alternative crédible à Canal+. L'avantage de cette opération pour l'Autorité de la concurrence serait de mettre fin à la distribution exclusive d'Orange Cinéma Séries aux abonnés de France Télécom, et de renforcer TPS Star dans son rôle de rival à Canal Plus.

Rappelons néanmoins que la justice française a jugé légitime l'exclusivité des contenus sur Orange. Une décision qui arrive néanmoins un peu tard, Orange ayant décidé de changer son fusil d'épaule.

Reste qu'un tel accord rebattrait les cartes de la télévision payante en France, ce qui ne manquera pas de soulever des questions concurrentielles.

Deux ans après son lancement, Orange Cinéma Séries revendique 480.000 abonnés (12 euros par mois) et serait valorisée à plus de 200 millions d'euros, écrit Le Figaro.

Du côté d'ORANGE SPORT, les discussions progresseraient également avec NewsCorp, le groupe de Rupert MURDOCH, qui ferait ainsi ses premiers pas en France.

Les discussions pourraient être annoncées officiellement le 29 juillet prochain lors du conseil d'administration de France Télécom.

Cette nouvelle stratégie semble néanmoins rendre sceptiques certains analystes. Ainsi, pour NPA Conseil, "le schéma évoqué appelle un certain nombre d'observations, et parfois de questions".

"Concernant ORANGE SPORT, d'abord, si le signal du désengagement au moins partiel semble bien confirmé, on reste sceptique sur l'identité du partenaire suggéré : outre le coté fortement repoussoir que conserve le nom de Rupert Murdoch chez les décideurs publics et privés de l'audiovisuel, son entrée significative dans le capital d'Orange Sport (au-delà de 20%), sonnerait notamment le glas des possibilités de développement de la chaîne en TNT (en l'état actuel de la législation, et compte tenu du caractère extra européen du groupe).

Et on imagine difficilement par ailleurs Canal+ accepter de bonne grâce qu'Orange fasse la courte échelle pour entrer dans l'hexagone au champion mondial de la télévision payante".

Et de poursuivre : "les contours possibles d'une « fusion » avec TPS Star apparaissent encore flous. En raison d'abord des différences qui existent entre les deux offres : d'un coté une chaîne premium commercialisée sur abonnement (18,90 €/mois), héritée du rachat de TPS par Canal+, et dont les conditions d'exploitation font l'objet de deux des 59 engagements souscrits par Canal+ à l'occasion de l'opération (mise à disposition non exclusive de l'ensemble des distributeurs qui souhaitent l'intégrer à leurs offres ; « maintien (de TPS Star) dans la catégorie réglementaire des chaînes cinéma de premières exclusivités » et programmation SPORT et cinéma quantitativement cadrée).

La forme que pourrait prendre le service après rapprochement, reste à préciser, tant en nombre de chaînes que de dénomination, de place donnée aux nouveaux services numériques..."

- Source : ZDNet France

Portrait de moine.eric
moine.eric
Non connecté
Depuis : 07/12/2009
Orange change son fusil d'épaule

J'espère que l'arrivée de New Corp,ne compromettera l'arrivée du treize sur Direct 8.

A+Eric71. Laughing out loud Laughing out loud Laughing out loud Laughing out loud Laughing out loud Laughing out loud Laughing out loud Laughing out loud

bebert66
Non connecté
Depuis : 18/07/2010
Je suis tout à fait d'accord

JE SUIS TOUT A FAIT D'ACCORD AVEC BOUMBOUM. CERTES LES DIRIGEANTS DOIVENT FAIRE UN EFFORT, MAIS SANS L'AIDE DES MEDIAS NOTRE SPORT TROP MECONNU DU GRAND PUBLIC RESTERA TOUJOURS DANS L'OMBRE.VIVEMENT QU'UNE CHAINE SPORTIVE SE DECIDE ENFIN A RETRANSMETTRE DU XIII. NOUS POUVONS LUI CONSEILLER D'ENROLER RODOLPHE COMME COMMENTATEUR, IL NOUS MANQUE TENT........... AMITIES A TOUS.

wally lewis
Non connecté
Depuis : 24/07/2010
medias

super votre blog. je suis un ancien joueur, entraineur et president d' un club de 13 et l avenir du 13 va dependre uniquement de ses... dirigeants . il ne faut rien attendre des autres, les medias et les sponsors viendront avec des resultats de l 'edf et des stades pleins. Et pour cela le 13 doit trouver des dirigeants qui se bougent pour la formation des jeunes en quantité (le to n'aura pas de juniors l an prochain , c'est pas serieux) et en qualité. a+.wally

boumboum
Non connecté
Depuis : 23/07/2010
Orange

Comment un sport, tout au moins pour son développement, peut il se passer de médiatisation et qui plus est audio visuelle ?
Que ce soit par Orange ou autre le treize à plus que besoin d'être diffusé afin qu'il soit reconnu et découvert par les jeunes.
Toute forme de médiatisation me parait essentielle sinon indispensable à cette discipline si exigente mais ho combien spéctaculaire.

Portrait de Herve GIRETTE
Herve GIRETTE
Non connecté
Depuis : 24/09/2009
Tim Wynn (Toulouse) opéré,5 essais de l'ex-Carcassonnais Blayney

- Le pilier australien du Toulouse Olympique, Timothy Wynn, va être opéré des ligaments du genou droit, et ne renouera pas avec la compétition avant le mois de mars 2011.

- L'ancien demi carcassonnais Reece Blayney a inscrit à lui seul cinq essais, et 12 transformations, dimanche, pour ses débuts avec Fairfax Eagles, large vainqueur de Pittsburgh Vipers (80-18), dans le championnat nord-américain.

- Vu sur Numerama, un article qui devrait intéresser bien des treizistes...
"Selon les informations de Satellifax relayées par Freenews, Orange et Canal+ pourraient finalement s'associer après avoir durement bataillé sur le front des contenus audiovisuels exclusifs, que ce soit pour le sport ou le cinéma. Sous l'impulsion de Stéphane Richard - qui n'avait pas fait mystère de son intention de revoir la stratégie d'Orange, les deux groupes auraient entamé des discussions pour que Canal+ entre au capital d'Orange Cinéma Séries.

Ces négociations concrétiseraient les propos du patron de France Telecom, qui a expliqué lors de la présentation de la stratégie du groupe qu'il ne souhaitait plus qu'Orange exploite seul ses propres contenus audiovisuels, mais qu'il s'associe à un partenaire industriel. Canal Plus pourrait ainsi devenir distributeur des chaînes d'Orange, qui seraient alors accessibles sur les bouquets de tous les opérateurs ADSL et sur CanalSat.

Ce serait aussi l'épilogue d'une bataille qu'a mené Orange sous la direction de Didier Lombard, pour maintenir le lien d'exclusivité entre la production des contenus et leur accès par les seuls abonnés d'Orange. Les députés, s'étaient opposés à cette stratégie en proposant dans le cadre de la loi audiovisuel un amendement qui interdisait de lier la fourniture d'un contenu audiovisuel exclusif à la fourniture d'un service de télécommunication, finalement supprimé. L'Arcep s'était également élevée contre les pratiques d'Orange, tout comme Eric Besson avant de céder son poste à Nathalie Kosciusko-Morizet.

"Il n’est pas envisageable que les services et les contenus de l’Internet ne soient plus disponibles à tous les internautes, parce que certains fournisseurs d’infrastructure en auraient acquis l’exclusivité", avait prévenu le secrétaire d'Etat à l'économie numérique.

Ministre de la Culture, Christine Albanel avait en revanche défendu les exclusivités d'Orange à l'Assemblée Nationale, en jugeant qu'une interdiction "nie(rait) toute concurrence entre les distributeurs de services, lesquels ne pourraient plus se démarquer aux yeux du consommateur". Elle est devenue depuis la directrice de communication du groupe dirigé par Stéphane Richard, lequel était directeur de cabinet de Bercy lorsque le ministère de budget est intervenu devant les tribunaux pour défendre le bienfondé de la stratégie d'Orange."

ego scriptor
Non connecté
Depuis : 28/11/2009
Orange ou TNT ?

Il est certain que la création d’une chaîne TNT dédiée aux sports minoritaires (peu de licenciés) ou confidentiels (peu médiatisés) pourrait être une opportunité pour le treize, car il entre malheureusement pour l’instant, dans ces deux catégories. Serait-ce une chaîne publique, quel pourrait être le volume de matchs diffusés, et quelle serait la position d’Orange en regard du contrat passé ? Je rappelle que cette chaîne a acquis les droits pour encore deux ans. Cette année, nous avons eu droit à tous les matchs à domicile des Dragons (sauf Béziers), les play-off, la finale, auxquels vient s’ajouter quelques rencontres de ligue One avec Toulouse, ainsi que la finale de cette compétition. C’est quand même pas mal, étant précisé que la fédé n’a déboursé aucun centime, contrairement à ce qui se passait antérieurement avec Sport +. Seul inconvénient de taille, il est nécessaire d’avoir un abonnement internet chez Orange, l’option Orange Sport étant par ailleurs très abordable (6€/mois). Cette particularité fait que le treize n’est pas accessible au plus grand nombre, comme le serait une chaîne publique, sans abonnement internet lié. Si Orange commercialisait sa chaîne (ce qui est peut probable, puisqu’il a gagné son procès en appel contre ses concurrents, qui souhaitait une ouverture à la concurrence), ce serait idéal pour le treize. Faute de quoi, il ne resterait plus qu’à attendre que cette chaîne continue sa progression pour toucher le plus grand nombre. Bref, si une chaîne TNT Sports voit le jour, rendez-vous dans deux ans pour voir si elle pourrait être plus profitable au treize, en termes d’audience, que ne le serait Orange à l’échéance du contrat.

Portrait de Herve GIRETTE
Herve GIRETTE
Non connecté
Depuis : 24/09/2009
Vive la TNT !

Avec Sport+ on avait Rodolphe (inimitable), avec Orange on a moins de visibilité, pour les raisons commerciales qu'évoque ego scriptor, mais on a un peu plus de matches à se mettre sous la rétine. Seul problème, commun aux deux chaînes : la légèreté avec laquelle, parfois, sont décidées les programmations. Des matchs initialement prévus en direct, sont diffusés en différé, parfois le lendemain, mais le contrat passé par la FFR XIII avec ce media est plus avantageux financièrement, que précédemment avec la maison Canal+. Et puis, au moins, on est certain d'être diffusé jusqu'à fin 2011. Ce qui laisse le temps aux instances fédérales de tenter de trouver mieux.
L'idéal, bien sûr, serait une chaîne de la TNT. Même modeste, comme Direct 8 ou W9. L'accessibilité au plus grand nombre serait ainsi assurée.
Wait and see, de toute façon. D'ici deux ans, Orange aura peut-être grandi. Si c'est le cas, le rugby à XIII intéressera-t-il toujours autant cette même chaîne ? On ose l'espérer, car notre sport gagnerait d'autant en lisibilité. Au rugby à XIII en général, aux Dragons en particulier, de continuer à proposer un spectacle télévisuel de qualité. Pour convaincre Orange qu'il a fait le bon choix. Pour, aussi, attirer sur le XIII d'autres regards. La concurrence serait alors peut-être plus sévère qu'elle ne l'était en 2009, lors de la signature de l'accord entre Orange et la FFR XIII. Et celle-ci serait alors la grande gagnante, dans cette affaire d'image et de gros sous.
Pour ce qui est de l'éventuelle création d'une chaîne exclusivement à vocation sportive, nous ferons en sorte de suivre le projet de près.
Et continuons

Portrait de Herve GIRETTE
Herve GIRETTE
Non connecté
Depuis : 24/09/2009
600 000 abonnés à Orange

Plus de deux ans après son lancement en septembre 2007, la chaîne ne cesse de s'affirmer comme un acteur majeur de la diffusion du sport en France, par l'acquisition des droits des principaux événements sportifs , mais aussi et surtout en faisant le pari de la proximité. Sport Stratégies s'est rendu début décembre à Bordeaux, pour découvrir le dispositif qu'Orange Sport met en place pour les matchs de Ligue 1, dont elle diffuse le match phare du samedi, depuis août 2008.
3 heures avant LE match de la 16ème journée de Ligue 1, Bordeaux-PSG, le « village technique » qui jouxte le stade est une sorte de fourmilière où plusieurs dizaines de personnes s'affairent à peaufiner l'important dispositif mis en place pour que le rendu de cette rencontre au sommet soit parfait. Pourtant si la régie et sa multitude d'écrans font partie du dispositif classique pour la diffusion d'un match, un imposant camion customisé aux couleurs d' Orange Sport attire plus particulièrement l'attention. En y pénétrant, on découvre alors un véritable studio de télévision, dans lequel les consultants préparent la prise d'antenne qui aura lieu une heure avant le match. Un dispositif surprenant et innovant, inspiré du Tour de France, qui traduit à lui seul toute la volonté d'Orange Sport d'être au plus près de l'événement, en recevant notamment les joueurs directement à la fin du match, lors d'un « after » d'un peu moins d'une heure.
Faire vivre un événement sportif dans son « intimité », créer une proximité avec le téléspectateur, c'est cela le crédo de la jeune chaîne : « J'ai commencé dans le football en 77. A l'époque on rentrait dans les vestiaires. Maintenant, les interviews que vous voyez ailleurs, c'est un panneau publicitaire, une zone mixte et des interviews. Ici, les joueurs viennent encore marqués par le match. Ça donne des moments...et des documents extraordinaires », explique Patrick Chêne, président du Groupe Sporever, qui produit les contenus sportifs pour Orange et notamment la chaîne Orange Info.
Et si créer un lien étroit avec le téléspectateur est son objectif premier, Orange Sport prend le soin de proposer aussi aux supporters présents au stade de réagir en mettant à leur disposition un « studio des supporters », dans lequel ils peuvent laisser leurs messages et commentaires dont certains seront ensuite repris dans l'after.
Autant de moyens au service d'une différenciation qui permet à la chaîne de voir son nombre d'abonnés croître de manière significative : 390 000 en juin dernier, et plus de 600 000 aujourd'hui (abonnés aux offres sport et cinéma). Pourtant, il y a encore 3 ans, nul n'aurait parié sur une chaîne capable de venir contester à Canal + la diffusion d'événements sportifs majeurs. Mais l'enrichissement continu de son offre (Football, Athlétisme, boxe, les deux rugby, NBA...), ainsi que cet « esprit de proximité » confortent la montée en puissance d'Orange Sport. Les autres sont donc prévenus.
Source : Sport Stratégie

Des chiffres qui donneraient raison à la FFR XIII d'avoir opté pour cette chaîne ?

Portrait de Herve GIRETTE
Herve GIRETTE
Non connecté
Depuis : 24/09/2009
Avec Direct 8 en plus...

L'accord passé avec Direct 8, une chaîne du groupe TF1, accessible gratuitement par tous, sur la TNT, pour la retransmission des finales 2010 Coupe et Championnat (France 3 sud serait également sur les rangs), plus les matches du XIII de France à l'automne prochain en Coupe d'Europe (France-Ecosse, France-Irlande et France-Pays de Galles), constitue une réelle avancée, au plan médiatique.
Orange, qui par ailleurs envisagerait d'occuper, à terme, un créneau sur la TNT, retransmettra seule les matches des Dragons (quoique Direct 8 pourrait parallèlement diffuser Dragons-Leeds), a négocié avec Direct 8, et devrait également retransmettre les rencontres des Bleus dans la Coupe d'Europe.

Portrait de Herve GIRETTE
Herve GIRETTE
Non connecté
Depuis : 24/09/2009
Cologni consultant sur Direct 8

L'entraîneur du FC Lézignan, Aurélien Cologni, a été contacté par la chaîne de la TNT, Direct 8, dans l'éventualité d'être le consultant auprès du journaliste chargé de commenter les rencontres du XIII de France, lors de la Coupe d'Europe, qui aura lieu à l'automne 2010. L'ancien deuxième ligne international des Dragons Catalans a rendez-vous cette semaine au siège de la chaîne, à Paris, afin de finaliser l'accord.

Vous devez vous connecter pour poster des commentaires