Exclusif : Gasnier pour remplacer Mogg ?

Et si le joker médical recherché par les Dragons, pour remplacer à la fois Adam Mogg (en délicatesse avec une arthrose du genou, et en discussion avec le club, pour une libération anticipée de son contrat, courant jusqu'à fin 2011) et Clint Greenshields (sa fracture du péroné le laissera éloigné des terrains pour environ trois mois), était Mark Gasnier ?
On sait que le Stade Français ne devrait pas renouveler le contrat de l'ancien Kangourou de St George-Illawarra, âgé de 28 ans, et qui ne s'est pas totalement adapté au rugby à XV.
On sait également que le joueur lui-même, sans doute lassé d'être trop souvent utilisé sur une aile, à Paris, serait tenté de retrouver en 2011 son sport d'origine, en NRL, ou de signer en faveur de Melbourne Rebels, la nouvelle franchise australienne du Super 14 (bientôt 15), voire aux Reds, aux Brumbies, ou encore sur la Côte basque (d'où est originaire sa fiancée, Claudine Bonnechère), Bayonne et Biarritz n'étant pas insensibles à son talent.
On sait, enfin, que le club parisien a abdiqué pratiquement toute chance de se qualifier pour les play-off du Top-14, en juin prochain.
Aussi, à Perpignan, on est évidemment tenté de sauter sur pareille occasion. Seul problème, mais de taille : le salaire du joueur, qui tournerait autour de 30.000 euros par mois, au Stade Français. Ce dernier aurait, du coup, proposé aux Dragons de leur céder le neveu de "l'immortel" Reg Gasnier, contre la moitié de son salaire.
Question : les Dragons sont-ils prêts à accepter le deal ?
Pourquoi pas, sachant que le club catalan, en cas de départ anticipé de Mogg, aura un peu d'argent frais à mettre sur la table, même s'il risque de dédommager financièrement son attaquant australien, en cas de libération anticipée.
On devine, en tout cas, que les discussions entre le Stade Français et les Dragons doivent être serrées, les Catalans espérant conclure un accord qui leur permettrait de verser au club parisien un peu moins de la moitié du salaire mensuel de Gasnier. Lequel, pour la petite histoire, avait affronté ses possibles futurs coéquipiers David Ferriol, Jérôme Guisset, Jamel Fakir, Greg Mounis et Sébastien Raguin, le 12 novembre 2005 à Aimé-Giral, lors d'un France-Australie remporté 44-12 par les Kangourous.
Les deux parties, de toute façon, ont tout à gagner dans une éventuelle transaction : le Stade Français, qui économiserait aux alentours de 30.000 euros, la saison à XV se terminant pour lui en mai, et les Dragons, qui auraient une occasion inespérée de recruter un joueur de grande classe, capable de jouer centre, bien sûr, mais également à l'ouverture (dix matches avec St George entre 2006 et 2007, et un "State Of" en 2006), un poste souvent occupé par Mogg, depuis son arrivée en Roussillon, voire à l'arrière, où le remplacement de Greenshields représente un casse-tête, malgré la présence au club de Thomas Bosc, Dimitri Pelo et Chris Walker, trois joueurs ayant peu ou prou occupé cet emploi, dans le passé.
Quoiqu'il en soit, on devrait être rapidement fixé, sur le cas Gasnier, les Dragons tenant à enrôler rapidement un remplaçant à Greenshields. L'Australien, certes, est bien plus cher (il y aura au moins six mois de salaire à assurer, d'ici la fin de la Super League) qu'un jeune Anglais, l'autre piste exploitée, mais sa venue à Perpignan serait une garantie à la fois sportive (81 essais en 141 matches avec St George, 11 en 15 sélections avec les Kangourous, 4 en 9 matches avec les "Blues" de Nouvelle Galles du Sud dans les "State Of Origin") et médiatique.
A suivre de très près, donc.

Commentaires

Le doute plane quand meme..

Passer du rugby a 13 au rugby a 15 ok .. Je doute plus de l inverse.
Mark Gasnier aurait il la motivation suffisante pour reprendre du service a toucher 5 fois plus de ballons, plaquer 10 fois plus et courrir 50 minutes supplementaires apres avoir pris ses aises depuis 2 ans ?
C est un joli coup quand meme si le deal se realise .. aux risques du club . Malheur a B Guasch si la sauce Gasnier ne prend pas comme le cas Ryles .

Gasnier à suivre

Si cette piste se précise, nul doute que les Dragons feraient parler d'eux dans les médias français...
En souhaitant aussi, qu'avec un collectif regroupé, retrouvé les Drags retrouvent leur rugby d'attaques et de plaisir... L'arrivée d'un bon joueur à la charnière est incontournable pour épauler Thomas Bosc lorsqu'il sera de retour... A suivre donc... L'arbitrage enfin cohérent et équitable est l'autre condition propice à l'épanouissement du jeu des Dragons...Il sera alors temps de faire parler de soit grâce au spectacle proposé... Même si l'organisation sportive médiatique en France ne fait pas reposer le curseur exposition médiatique avec le spectacle offert sur la pelouse.
Là aussi de sacrés défis...
Des signes forts semblent indiquer que le staff et la direction du club ont pris le taureau par les cornes avec un sens certains de la responsabilité. Le meilleur est sans doute pour bientôt.

Portrait de Herve GIRETTE

Gasnier sélectionnable

Son grand-père paternel étant Français, Mark Gasnier, qui a un cousin, Jonathan Gasnier, arbitre de rugby à XV du comité de Midi-Pyrénées, en Fédérale, est sélectionnable en équipe de France, à XV comme à XIII. En rêvant un peu, on pourrait même l'imaginer revêtir le maillot bleu du XIII de France, le samedi 12 juin (17h15 locale) à Leigh, contre l'Angleterre, si d'aventure son contact avec les Dragons se transformait en prêt, jusqu'à la fin de la saison de Super League.

Portrait de Herve GIRETTE

Roosters : une autre piste pour "Gaz"

Les Dragons ne sont bien sûr pas les seuls à s'intéresser de près à Mark Gasnier. Sydney Roosters est par exemple en panne de centres, après avoir perdu Anthony Cherrington pour le reste de la saison de NRL, et alors que Jared Warea-Hargreaves ne sera pas rétabli avant cinq semaines. L'agent du joueur, George Mimis, assure ne pas avoir eu de contact avec le club de Sydney, c'est de bonne guerre, mais reconnait que son protégé ne serait pas contre le fait d'effectuer une "pige" à XIII, à partir de la fin mai, date d'expiration de son contrat au Stade Français, avant éventuellement de rallier les "Rebels" de Melbourne dans le futur Super-15, à l'automne prochain.