Du XIII à la quinzaine : la troisième force des Dragons

Jusqu'ici, il y avait le Conseil d'Administration, et le Comité Directeur. Composés de dirigeants actifs, rejoints, depuis peu, par une troisième force conduite par Pierre Charayron, neveu de Paul-François De Nadaï, alias "Nanache", emblématique capitaine de Limoux et du XIII de France, dans les années soixante-dix.
Des nouveaux dirigeants qui fourmillent d'idées, et qui, surtout, lorsqu'ils lancent en l'air ces dernières, font en sorte de les rattraper au vol.
Ainsi, le soutien qu'Olivier Sylvestre, Henri Sabater, Perrick Harang, Robert Leclercq, Georges Christmann, Louis-Pierre Cases, André Girbal, Bruno Castany, Ivan Giannotti, Roger Mas, Jean-Marie Bousquet, Jean-Louis Miermont, Olivier Montariol, Jacques Lliboutry, Liberto Lopez, Louis Salvador, Lylian Alba, Alain Ferrère, Serge Fa, Claude Pecha, Romuald Perone, Yannick Le Corre, Jacques Bret, et quelques autres, apportent aux Dragons, se traduit déjà dans les faits.
En parfaite intelligence avec les membres du Comité Directeur (quelques membres de la Troisième Force en font d'ailleurs partie), ils ont en effet mis sur rails, dans un premier temps, trois axes de travail.
1. Animation au stade : tombola originale à seulement un euro le billet, avec, pour le gagnant, remise du maillot des Dragons par un joueur, dans les vestiaires à l'issue de la rencontre, photo à la clé dans Dragons news et sur sportchoc.tv.
2. Remplir Aimé-Giral, lors des venues de Leeds (lundi de Pâques, 5 avril, à 17h30), Bradford (dimanche 10 avril à 18h30), Wigan (samedi 4 juillet à 17h30), et Warrington (samedi 24 juillet à 18h30). Le moyen ? Proposer des tarifs attractifs aux accompagnants des abonnés, et une invitation pour tout abonné achetant une place.
3. Créer de la valeur, avec l'étude de la mise en place d'un flux d'affaires inédit entre l'Angleterre et la France, via les produits du Roussillon et ceux de la Vieille Albion.
Réunis tous les XV (pardon, quinze) jours au siège du XIII Catalan, stade Gilbert-Brutus, les amis de Pierre voient également plus loin. Outre le souci d'animer les relations entre les partenaires du club et le public, un objectif cher au président Bernard Guasch, celui d'amener des produits commerciaux finis au Comité Directeur, et de passer un accord avec "Tenu de soirée" du Carcassonnais Pierre Delpoux, pour la vente des produits dérivés ciblés Dragons, dans la future boutique de l'ASC, ils souhaitent s'atteler à un vaste mais nécessaire chantier : la formation et reconversion professionnelle des joueurs des Dragons, et de ceux qui aspirent à le devenir un jour.
D'où le rapprochement, déjà opéré, tant avec le secteur de l'équipe fanion qu'avec Ambition Dragons.
Bref, ce n'est pas le travail qui manque, pour cette Troisième Force à l'esprit bouillonnant, dont le mot d'ordre semble être la persévérance.

Commentaires

Notre travail, bien que très

Notre travail, bien que très jeune, poursuit un objectif aussi ambitieux que compliqué, apporter notre contribution au club des Dragons Catalans pour aider à en faire un des plus grands club de la Super League de demain.
C’était la moindre des choses que de répondre favorablement à l’ouverture souhaitée par le Président Bernard Guasch pour préparer son clubs à franchir encore les étapes nécessaires pour aller encore plus loin.
En dehors de son , non ……… de ses palmarès, ce club a le privilège et la responsabilité d’avoir fédéré tout le mouvement treiziste Français, et même bien au-delà de nos frontières.
Ceux qui ont la chance d’avoir suivi les Dragons en Angleterre ont pu le constater, pour les autres n’avez-vous pas entendu ces supporters, ces treizistes remercier les Dragons et la Super League de le avoir rendu leur fierté rien que pour cela merci !

Merci à tous ceux que j’ai invité à vous retrouver, pour, à notre manière, apporter nos compétences, notre énergie à ces trois idées, merci de cette présence, merci de faire partager vos visions vos idées c’est comme cela que nous pourrons efficacement apporter notre pierre à l’édifice, édifice qui, aussi solide soit il, a et aura, toujours besoin de fenêtres, d’ouvertures qui lui permettent de respirer un air au courant parfois doux et chaud, parfois vif et frais , mais qui lui permettre de vivre !
Pierre Charayron