Bobby Goulding : "Le Parc des Princes en 2011"

Pour le service media de la Fédération Internationale, l'entraîneur des Bleus, Bobby Goulding, évoque le match remporté face à l'Irlande, le prochain contre l'Ecosse, et l'avenir à moyen terme.
Morceaux choisis...

LE SCORE D'AVIGNON, 58-24

"On est toujours heureux de remporter un test-match. En attaque, nous avons été très bien. Quand on marque plus de 50 points, c'est qu'on a bien fait les choses dans ce secteur. Mais lorsqu'on en encaisse également plus de 20, c'est qu'on a besoin d'être plus performant en défense. Au moins les Irlandais nous ont rendu ce service, et nous montrant le chemin qu'il reste à parcourir".

L'EXCÈS DE CONFIANCE

"On oublie le résultat de Galles-Ecosse. Les Ecossais valent mieux que cela. Et il n'existe aucune chance de voir les Français les mésestimer. Parce que nous savons ce que nous voulons, gagner cette Coupe d'Europe pour retrouver les Four Nations en 2011."

L'EXIGENCE

“Je ne veux pas d'un adversaire au double visage, comme à Avignon. Pour éviter cette situation à Albi, nous devons améliorer de 50% notre défense, et de 20% notre attaque. Parce que nous pouvons mieux faire encore ballon en mains. Nous avons complété 75 à 80% de nos chaînes tactiques, face à l'Irlande, et nous chercherons à augmenter ce pourcentage devant l'Ecosse".

LE PUBLIC

"J'étais trop haut perché dans les tribunesn durant le match, et je n'ai ainsi pas réellement mesuré l'impact du public, mais Warren Jowitt (ndlr : l'entraîneur adjoint) m'a dit que c'était incroyable, avec ce soleil, cette "Mexican wave" (ndlr : la ola) et ces encouragements. Les spectateurs ont acclamé les tricolores lorsqu'ils ont pénétré sur le terrain pour l'échauffement d'avant match, puis la deuxième fois avant le coup d'envoi. Et cela a eu pour effet de les soulever. C'est bien la preuve que le rugby à XIII, en France, ce n'est pas seulement les Dragons, mais également Albi, Avignon, Toulouse, et d'autres lieux encore. D'ailleurs, si le succès populaire est de nouveau au rendez-vous, contre l'Ecosse, et si nous remportons la Coupe d'Europe, nous aurons besoin de jouer au Parc des Princes, l'an prochain durant les Four Nations".

Commentaires

bizarre compo

dans l' ensemble la compo des bleus treizistes est logique ( 6 dragons absents et des bléssés) sauf chez les remplacants ou il n'y a aucun 3/4, c'est vraiment risqué de la part de mr Goulding. a +

Portrait de Herve GIRETTE

Barthau, Martins et Bemba contre l'Ecosse

William Barthau, promu arrière, Cyril Stacul glissant sur une aile, Sébastien Martins et Romaric Bemba seront sur la feuille de match du XIII de France, samedi (15h15 en direct sur Direct 8 et Orange Sport) contre l'Ecosse.

L'équipe :
1. William Barthau
2. Frédéric Vaccari
3. Jean-Philippe Baile
4. Teddy Sadaoui
5. Cyril Stacul
6. Tony Gigot
7. Nicolas Munoz
8. Mickaël Simon
9. Kane Bentley
10. Rémi Casty
11. Olivier Elima
12. Julien Touxagas
13. Jason Baitieri

Remplaçants : 14. Andrew Bentley
15. Mathieu Griffi
16. Sébastien Martins
17. Romaric Bemba

Portrait de Herve GIRETTE

Duport pas remplacé si...

Vincent Duport, probablement victime d'une rupture des ligaments d'un genou, samedi à Avignon, ne devrait pas être remplacé au sein de l'effectif des Dragons, en 2011, en cas d'indisponibilité prolongée. Selon une source proche du club, la piste interne serait en effet privilégiée, avec Carlos Mendes Varela et Quentin Nauroy susceptibles d'être utilisés sur une aile.
Vincent Duport, dont le contrat chez les Dragons devait être effectif le 1er décembre 2010, passera une IRM lundi prochain à Perpignan.